Éditorial mai 2010

Cette année encore, les Semaines Arc-en-Ciel nous réservent un programme riche et varié : activités culturelles, festives, sportives, théâtrales, cinématographiques jalonneront ces deux semaines… sans oublier la Gay Pride, le samedi 15 mai, à Bruxelles. Une nouvelle fois, Arc-en-ciel Wallonie organise le transport en car et Alliàge offre le petit déjeuner : une manière de commencer la journée sympathiquement. Le bus à impérial nous attendra, bien sûr, à Bruxelles et nous accompagnera tout au long du défilé. Cette année, nous avons opté pour une animation certes moins « bonne-enfant » mais beaucoup plus festive et animée !

Je tiens à remercier, ici, nos quatre permanents et les associations amies (Arc-en-ciel Wallonie, LaLucarne.org, le Chel et Sporty Liège) qui ont mis sur pied et coordonné toutes les animations prévues durant ces quinze jours ; mais aussi la Région wallonne ainsi que les différents sponsors qui nous aident à les organiser. Je vous laisse découvrir le programme complet de ces festivités dans les pages de cet Alliàgenda.

Les Semaines Arc-en-Ciel, faut-il le redire, sont, pour Alliàge, un moment privilégié de rappeler notre existence, nos combats et le bien-fondé d’une association comme la nôtre. Je voudrais aussi m’arrêter sur l’importance de la Gay Pride et de la Journée Mondiale de la Lutte contre l’Homophobie.

Il est vrai que nous avons la chance de vivre dans un pays où les droits des LGBTQI sont reconnus et défendus. Un certains nombre de combats ont été gagnés. Les mentalités ont tendance à évoluer. Il n’est qu’à voir les réactions plutôt positives et encourageantes entendues lorsque Jean-Charles, professeur de gym dans le Brabant wallon, a déclaré publiquement son désir de changer de sexe.

Quoiqu’il en soit, tout n’est pas parfait et rien n’est jamais gagné une fois pour toute. Les moments de crise, économique ou autre, ont toujours été des passages difficiles pour les minorités tant, dans ces moments, la tendance est à se cramponner aux valeurs traditionnalistes et conservatrices. L’Eglise catholique en est d’ailleurs un fort « bel » exemple dans toutes ses prises de position actuelles (voir l’édito du mois d’avril et les dernières déclarations du secrétaire d’Etat du Vatican !!!). Il est donc primordial que nous restions attentifs à ne pas perdre ce qui a été gagné.

Si en Belgique et en Europe, d’une manière plus ou moins générale, il ne fait pas trop mauvais vivre pour les LGBTQI, ce n’est malheureusement pas le cas pour pas mal de pays dans le monde. Le livre que Philippe Castetbon viendra nous présenter le 11 mai à la Maison Arc-en-Ciel est là pour en témoigner. C’est d’abord pour tous ceux-là, ces gays obligés de se faire photographier le visage caché et de taire ce qu’ils sont, qu’il est important que la Gay Pride et la journée Mondiale de la Lutte contre l’Homophobie existent !

Bonnes semaines Arc-en-Ciel à toutes et à tous.

Jean-François, Président